PRONOSTIC COUPE DES CONFÉDÉRATIONS


Pronostic Coupe des Confédérations

Créée en 1992 et organisée par la FIFA, la Coupe des Confédérations réunit tous les quatre ans, un an avant la Coupe du Monde, huit équipes. Répétition générale avant le mondial, cette compétition, organisée dans le pays qui accueille la prochaine édition de la Coupe du Monde, regroupe le vainqueur du dernier mondial, le pays hôte ainsi que les champions continentaux des six confédérations rattachées à la FIFA. Il s’agit des vainqueurs de la Coupe d’Afrique des nations (CAN), de l’Euro (UEFA), de la Gold Cup (CONCACAF), de la Copa America (CONMEBOL), de la Coupe d’Asie (AFC) et de la Coupe d’Océanie (OFC). Le Brésil en est le tenant du titre mais également l’équipe la plus titrée avec quatre succès. L’édition 2017 de la Coupe des Confédérations va se dérouler en Russie, pays hôte du mondial 2018. 

LES FACTEURS CLÉS 


L'effectif 

Le groupe choisi par sélectionneur va avoir son importance. Ainsi il peut appelé des joueurs sur qui il compte et qui seront titulaires en coupe du monde sauf blessures histoire de faire une répétition générale avant la compétition principale. Ou il peut tester de nouveaux joueurs susceptibles de participer au mondiale. Le dernier cas est qu'il peut être contraint de choisir de nouveaux joueurs par faute de blessures ou d'indisponibilité de ses titulaires habituels.

Le calendrier


Les coachs dévoient s'adapter en fonction du calendrier des joueurs qu'ils souhaitent sélectionner. Ces premiers seront embraqués dans plusieurs compétitions ce qui signifie qu'ils vont enchainer beaucoup de match et laisser beaucoup d'énergie en fin de saison. Beaucoup d'entre eux arriveront cramer, fatiguer ou finiront blessés à la fin de la saison. Et c'est à ce moment que le sélectionneur devra trancher par rapport à l'état de forme des joueurs. Optez pour l'équipe avec le plus de joueurs en forme et de titulaires est une "valeur sure" 

Le lieu 


La Russie est le plus grand pays au monde et c'est un problème de taille géographique pour les équipes qui viennent de loin. Les équipes d'Amérique seront les plus pénalisés au vu du long trajet qu'elles vont devoir effectuer pour rejoindre leurs bases. En plus du temps de trajet pour rallier la Russie, le nombre de kilomètres qui séparent chaque ville ou ont lieu les matchs. Il faut savoir que Saint Pétersbourg et Sotchi sont séparés par 2300 km. La fatigue accumulée lors de ces déplacements est donc un facteur capital dans la prise en compte d’un pronostic.