PRONOSTICS COUPE DE FRANCE


Comment pronostiquer sur la Coupe de France ?

Depuis sa création le 15 janvier 1917, la coupe de France nous a apporté son lot de joie, de plaisir et de rebondissement. C'est la compétition préférée des Français et elle est ouverte aux professionnels et aux amateurs. Cette compétition est composée de 13 tours pour aller jusqu'au bout et ainsi soulever la coupe qui permet de vous qualifier directement en Europa League. La coupe c'est aussi l'occasion rêvée pour un amateur, de rencontrer de et jouer contre des joueurs professionnels. C'est aussi le moment pour les pros de faire tourner et de donner du repos aux joueurs importants. Tout cela donne lieu à des matchs fort en émotion avec beaucoup de surprises (Carquefou en 2008, Calais ou l'US Quevilly finalistes en 2000 et 2012).

LES FACTEURS CLÉS :

La pelouse : le terrain joue un rôle important lors des matchs de coupe de France. Les clubs professionnels sont le plus toucher par ce problème lors des déplacements à l'extérieur chez un club inférieur ou amateur. Faute de moyens, les pelouses de ces clubs se révèlent être un handicap pour les professionnels habitués à jouer sur des pelouses entretenues. En plus de l'état des pelouses, les rencontres pro/amateurs ont souvent lieu en plein hiver, ce qui laisse place à de nombreuses surprises. N'hésitez donc pas à privilégier les grosses cotes.

Le calendrier : Pour les équipes professionnelles encore qualifiées après la trêve, la coupe de France est mal placée car elle intervient entre plusieurs journées de championnat et la coupe d'Europe. Raison pour laquelle plusieurs clubs préfèrent faire tourner pour protéger leurs joueurs importants et éviter les blessures. Forcément un plus pour les outsiders

Enjeu : Les rencontres de coupe France sont une bénédiction pour les amateurs qui en profitent pour jouer le match de leur vie et gagner de la visibilité auprès des médias. Dans cette envie de bien faire, ils y ajoute de l'agressivité qui peut être dangereux pour leurs adversaires. Les favoris auront donc tendance à lever le pied.

L'effectif : pour certains clubs de l'élite, la coupe de France est faite pour donner du temps de jeu aux joueurs qui en ont peu habituellement. Ainsi beaucoup de clubs font jouer les habituels remplaçants, les deuxièmes ou troisièmes gardiens. Forcément une donnée à prendre avant la coupe de France.

LES GRANDES EPOPÉES DES PETITS POUCETS EN COUPE DE FRANCE

l'histoire de la coupe de France est riche en émotions et surtout en exploits sportifs. Voici quelques équipes qui ont marqués la compétition préférée des Français.

Calais (2000)

Le Calais Racing Union Football Club est et restera le premier club amateur à avoir jamais atteint la finale de la Coupe de France. C’était en 2000, et les nordistes qui étaient alors en CFA, éliminent successivement Lille, Cannes, Strasbourg et Bordeaux avant d’affronter Nantes en finale au stade de France. Malheureusement les amateurs s'inclinent 1-0 devant près de 78 000 spectateurs, mais sortent par la grande porte. 

US Quevilly (2010,2012)

S’il y a bien un autre club de football amateur à qui la Coupe de France réussit, c’est l’US Quevilly. Demi-finalistes en 2010, puis finalistes en 2012, les joueurs de L'USQ ont su imposer leur marque face aux plus grands. Lors de leurs 2 épopées, ils ont éliminé Rennes, Boulogne et Marseille. Malheureusement, ils passent à la trappe contre le PSG, futur vainqueur en demi-finale en 2010. Puis Lyon en finale pour l'édition 2012. 

Carquefou (2011)

A l’époque en CFA 2, Carquefou a également écrit l’un des plus beaux exploits d'un club amateur. Le club Breton a réalisé l’exploit de battre l’Olympique de Marseille en 8e de finale, dans un stade la Beaujoire plein à craquer. Auparavant, les amateurs avaient battu Gueugnon et Nancy. Malheureusement, le PSG leur barre la route en quart de finale, en les battant 1-0.

Chambery (2011)

Le public Français en a rêvé, Chambéry l'a fait. Le club Savoyard a battu Monaco, Brest et Sochaux et s'est hissé en quart de finale de l'édition 2011. Ils établissent un record en devenant le premier club de 5e division à éliminer trois clubs de Ligue 1 de rang. Ils entrent dans la légende de l’épreuve mais se font malheureusement sortir par Angers, alors en Ligue 2.

Granville (2016)

Moins de surprises l'an passé, mais surprise quand même. Granville, club de CFA, a en effet joué le rôle de trouble-fêtes lors de la dernière édition, en éliminant successivement Laval (L2), Sarreguemines (tombeur de Valenciennes), et Bourg-Péronnas (L2). Battus difficilement par l'OM en quarts (0-1), les hommes de Johan Gallon ont été les grands bonhommes de 2015-2016.