Competitions
 

NOS PRONOSTICS CYCLISME


Comment pronostiquer sur le cyclisme ?


Le cyclisme est un sport méconnu dans les paris sportifs. Pourtant il offre beaucoup de possibilités. Des courses se déroulent pratiquement toute l’année dans les quatre coins du monde. Le Tour de France, la Vuelta ou encore le Giro sont les Tours les plus médiatisés. Mais il en existe bien d’autres. Wincomparator vous propose son guide pour bien pronostiquer sur le cyclisme afin que ce sport n’ait plus aucun secret pour vous. Décryptage des codes à maîtriser pour parier en toute sécurité.

Le Type de Course

En tant que parieur, le premier élément à étudier est le type de course. En cyclisme, les épreuves sont multiples et n’ont donc pas les mêmes caractéristiques.

 Les Grands Tours : il s’agit des épreuves les plus compliquées pour les participants. Des circuits qui traversent souvent un pays et se déroulent sur plusieurs semaines avec une étape par jour. Le plus célèbre est bien évidemment le Tour de France. Vient ensuite la Vuelta, le Giro ou encore l'Arctic Race. Dans ce genre de course, seul les coureurs les plus complets et réguliers ont des chances de l’emporter. Parier sur un coureur expérimenté, un grand nom du peloton, semble donc être une évidence dans ces grandes boucles.

 Les Classiques : ces épreuves se disputent sur une journée. Il n’y a pas d’étapes, les coureurs partent d’un point A pour arriver à un point B. Les plus célèbres sont Paris-Roubaix ou encore Liège-Baston-Liège. Les meilleurs cyclistes y participent. Ces épreuves se déroulant rarement en montagne, les grimpeurs n’ont quasiment aucune chance de remporter la course ou d’être bien placé. Il faudra donc privilégier un cycliste complet ou un excellent sprinteur. 

 Les Critériums : ce sont des épreuves de seconde zone qui laissent la place à des cyclistes moins connus. Elles sont calquées sur le modèle des Classiques mais avec moins de difficultés. Un bon sprinteur à toutes les chances de l’emporter. Les surprises sont également permises dans ce genre de courses.

Le Tracé de la Course

Une fois le type de course défini, l’élément primordial à analyser avant de parier est le tracé de l’étape. Cette dernière peut s’établir sous différentes configurations qui auront une incidence directe sur le gagnant.

 Une étape sur le plat : une course qui se déroule sur le plat, a 90% de chances de se terminer au sprint. Il faudra donc parier sur un sprinteur. Si ce dernier possède une équipe qui lui est dédiée, alors il aura toutes les chances de remporter l’étape.

 Une étape en montagne : les épreuves les plus difficiles pour un cycliste et les plus appréciées du grand public. Le coureur devra enchaîner l’ascension de plusieurs cols dans la journée. Dans ces étapes, les sprinteurs n’ont aucune chance. Seul les grimpeurs ou les coureurs les plus complet en auront une.

 Une étape dite «complète» : ces étapes sont particulières car elles ouvrent la porte aux échappées. Un très bon rouleur aura la possibilité de remporter l’étape en solo ou alors de terminer la course dans les premiers. En revanche, les sprinteurs seront hors jeu à l’image de Cavendish ou Cancellara.

Les codes du Cyclisme

Comme tout sport, le cyclisme possède ses codes avec des équipes et des maillots. Des éléments qui, logiquement, peuvent influer sur un pari.

 Les équipes : elles jouent un rôle important dans la victoire finale. En général, une équipe « roule » pour son leader, à savoir celui qui a le plus de chances de gagner. Elle est composée de coureurs complets, de sprinteurs ou encore de rouleurs. L’équipe qui sera la meilleure à chaque poste aura donc toutes les chances de voir un des siens bien placé. Pour exemple, cette année, la Team Sky était celle qui possédait les meilleurs cyclistes sur la majorité des grandes courses.

 Les maillots : les maillots des cyclistes ont des significations. Pour le meilleur grimpeur, il s’agit du maillot à pois. Par conséquent ce dernier aura plus de chance dans la montagne. Le maillot vert, est celui du meilleur sprinteur. Donc les étapes de plat avec une arrivée au sprint lui seront favorables. Enfin, le maillot jaune pour le Tour de France ou le maillot rose pour le Giro, sont le symbole du leader du classement.

Les Types de Paris

En cyclisme, deux types de paris sont à privilégier. Il s’agit du pari placé et du pari en live.

 Le Pari Placé : Parier sur la victoire sèche d’un coureur est très compliquée. Avec plus de 150 coureurs à chaque course, la possibilité de pronostiquer le vainqueur d’une course reste mince. Il faudra donc privilégier le pari placé, à savoir que le participant terminera dans les 5 premiers ou même dans les 10 premiers.

 Le Pari en Live : Le déroulement d’une course est toujours incertaine. Il peut y avoir une chute, une crevaison en pleine ascension ou encore un coup de bordure qui éliminera le favori. Il faudra donc bien suivre la course et parier en temps réel pour éviter ce genre de risque.