Competitions
 

NOS PRONOSTICS AUTO MOTO


Comment pronostiquer sur les sports Auto-Moto ?


Les paris sur les sports mécaniques sont de plus en plus courtisés par les parieurs. Si les disciplines sont nombreuses dans cette catégorie (Rallye, Nascar… ), deux disciplines ressortent clairement du lot: la Formule 1 et la Moto GP. Voici les clés pour parier augmenter ses gains sur l’Auto-Moto !

La Formule 1

Cette discipline est ce qui se fait de mieux en sport automobile. Il s’agit d’un championnat du monde qui se déroule pratiquement toute l’année sur les meilleurs circuits de la planète.  Vous pouvez donc parier sur le futur vainqueur de cette compétition ou bien tout simplement sur celui qui remportera un des différents Grands-Prix (GP) de la saison. Le trio de tête de chaque GP ou les phases de qualifications, qui débutent en général le vendredi précédent la course du dimanche, offrent également de nombreuses possibilités (tour le plus rapide, Top3…). De plus, vous pourrez également pronostiquer sur le champion du monde des constructeurs, mécanique oblige.

 Le Vainqueur du championnat du Monde de F1 : Dans ce sport, rien est laissé au hasard. Le futur champion est donc forcément un des favoris annoncés comme Lewis Hamilton ou Sébastian Vettel. Il faut donc privilégier le leader des pilotes dans l’écurie. Il faudra également tenir compte de la fiabilité et de la performance des monoplaces et donc de la renommée de l’écurie. En général, seul 2 ou 3 sortent du lot comme Mercedes et Ferrari. Le championnat de Formule 1 est de plus en plus sérré. En 2016, c'est l'Allemand Nico Rosberg qui a remporté le championnat du monde de Formule 1 devançant Lewis Hamilton de 5 points. A la suite de cette belle victoire, le pilote de Mercedes a décidé de prendre sa retaite. Pour cette saison 2017, il existe une pléthore de successeurs tous aussi talentueux les uns que les autres. Pour le moment, ce sont Sebastian Vettel et Lewis Hamilton qui sont en ballottage favorable et qui se livrent une bataille acharnée dans le haut du classement. Juste derrière Bottas et Ricciardo essayent de ne pas être décrochés au classement. La lutte est âpre et les places coûtent chères à chaque course. On a hâte de voir ce que nous réserve la suite de la saison. 

 Le Vainqueur d’un Grand-Prix : Dans ce cas de figure, les possibilités sont plus ouvertes. Il y a bien évidemment les favoris mais aussi les outsiders. Il faudra donc analyser les performances précédentes des pilotes sur le circuit en question mais aussi la météo. Certains pilotes sont plus performants sous la pluie que d’autres. Enfin, il faudra voir si le pilote est bien classé sur la grille de départ à l’issue des qualifications. Il aura donc plus de chance de remporter cette course.

 Le Vainqueur du championnat du monde constructeur : Ce titre est attribué à l’écurie la plus performante sur la saison. Celle qui aura ses monoplaces les mieux positionnées à chaque fin de GP remportera le plus de points. On privilégiera ici, les écuries les plus réputées (Ferrari, Mercedes, McClaren…)

 Les Autres Paris : La Formule 1 offre également de nombreux paris comme le tour le plus rapide, la pôle position. Vous pourrez même parier sur les qualifications !

La Moto GP 

Cette compétition est basée sur le même modèle que la Formule 1 avec un champion du monde pilote et constructeur. Il faudra donc prendre en compte les mêmes critères, à savoir : 

 Le Pilote : Comme en Formule 1, il existe des favoris (Rossi, Lorenzo, Marquez..). Il faut donc les privilégiés car ils sont tout simplement meilleurs que les autres. Lors de la saison 2016, c'est l'Espagnol Marc Marquez, pilote de l'écurie Honda, qui a dominé les débats en culminant à la première place du classement avec 298 points. Derrière, l'Italien Valentino Rossi a essayé de s'accroché mais n'a jamais réussi a combler l'écart que Marquez avait réussi à creuser entre les deux. Cette année, ces deux pilotes risquent encore une fois de se disputer la première place du championnat. Cependant, d'autres pilotes viennent jouer les troubles fête à l'image de  Maverick Vinales de l'écurie Yamaha ou encore Andrea Dovizioso. A ce stade de la compétition, c'est encore Marc Marquez qui devance ses concurrents, mais qu'en sera-t-il à la fin du championnat ? Réponse dans quelques mois.

 La Moto : Encore une fois, c’est une question de mécanique. Les constructeurs sont plus fiables et recherchent continuellement la performance. Par exemple, des écuries comme Yamaha ou Honda sont toujours bien positionnées.

 La Météo : C’est un facteur déterminent. Certains pilotes ont plus de facilités sur piste sèche que mouillée.

 Le Circuit : C’est un autre élément majeur. Un pilote à forcément sont circuit fétiche. Il faudra donc consulter l’historique des vainqueurs sur ce dernier

La WRC

Cette compétition fonctionne comme les deux premières et voit les constructeurs, les pilotes et les copilotes être récompensés  l'issue de la saison.

 Le Pilote : Comme dans les championnats évoqués au-dessus, le WRC a son lot de pilotes expérimentés. Après avoir eu la lourde tâche de succéder à Sebastien Loeb, c'est un autre Sébastien qui a littéralement pris le pouvoir dans ce championnat du monde des rallyes : Sébastien Ogier.  Avec 4 titres de champion du monde et 39 victoires, il est le deuxième meilleur pilote français dans l'histoire du rallye. En 2016, c'est une nouvelle fois le pilote français qui remporte le championnat du monde avec 268 points largement devant son poursuivant direct, le Belge Thierry Neyville qui comptait 160 points à son actif. En 2017, les cartes vont être redistribuées puisque Sebastien Ogier s'est lancé un nouveau défi en rejoignant l'équipe M-Sport. Pour le moment, il est en tête du championnat avec 160 points, encore une fois devant le Belge et ses 149 points.  

 La voiture : Même si les pilote possèdent un talent indéniable, la mécanique et les réglages de la voiture auront une part prépondérante dans la réussite ou non d'un course. Les mécaniciens sont de plus en plus performants et offrent à leur pilote des bolides qui sont beaucoup plus rapides qu'avant et tiennent mieux la route.

 La Météo : Elle est extrêmement importante pour les pilotes. Les conditions climatiques, comme dans de nombreux sports, peuvent jouer ou non en faveur des pilotes en fonction de leurs préférences. Certains préféreront un temps sec et ensoleillé pendant que d'autres apprécieront les routes humides.